Gazette

Tampon destination Kenya.png

22 septembre

Rhinoceros.jpg

... journée du rhinocéros !

 

Certaines espèces sont en effet en voie d’extinction.


Par exemple, en Afrique, le rhinocéros blanc du nord... il ne reste plus que 2 femelles en vie. Au Kenya, les scientifiques travaillent pour essayer de faire naître un bébé d’ici 3 ans.


Selon les estimations, au début du XXe siècle il y avait entre 2 000 et 3 000 rhinocéros blancs du nord sauvages.
Au début des années 2000 il n’étaient plus qu’une trentaine.
Le braconnage, pour récupérer leurs cornes, est la principale cause de cette disparition.

Interdit !

plastique_shutterstock_1630513825.jpg

Trois ans après l’interdiction des sacs plastique, le Kenya interdit tous les plastiques à usage unique (bouteilles, pailles…) dans ses parcs nationaux, plages, forêts et autres zones protégées. 

Une bonne nouvelle : record de naissances chez les éléphants 

 

Au Kenya, la population d’éléphants a doublé en 30 ans ; ils étaient 16000 en 1989 et 34000 en 2019.

 

Les RAISONS ?

Un renforcement de la surveillance et des punitions beaucoup plus dures pour les braconniers... du coup le nombre d’éléphants tués a fortement diminué. 
Les animaux ont également profité de la fermeture des frontières avec le coronavirus. Elle a permis de stopper le trafic d’ivoire, la principale cause du braconnage.

Et surtout des pluies très abondantes il y a 2 ans qui ont pleinement profité à la végétation. Les femelles étaient donc en pleine forme et 22 mois plus tard, les naissances sont très nombreuses.  La naissance d’éléphanteaux jumeaux est même annoncée. Un phénomène extrêmement rare, il a été observé seulement trois fois en 50 ans...

Record de naissances

bébé éléphant_shutterstock_94150897.jpg

Migration des gnous...

de la Tanzanie vers le Kenya : un spectacle magnifique !

 

Pour survivre, les gnous et les zèbres ont besoin chaque jour d’eau et de pâturages en abondance. Lorsque l’eau commence à manquer, ils migrent vers des zones moins sèches. C’est l’une des plus grandes migrations d’animaux au monde : environ 2 millions de gnous et 350 000 zèbres vont ensemble vers l'herbe plus verte. Ce gigantesque troupeau est également suivi par plus de 250 000 gazelles. 
Cet été, à cause de la pandémie, il n’y avait pas de touristes pour admirer la traversée de la rivière Mara entre la Tanzanie et le Kenya.

migration gnous_shutterstock_399831286.j
migration gnous_video.jpg

Le grand Tim était l’un des derniers éléphants ayant des défenses géantes qui touchaient le sol. Il est mort d’une cause naturelle ; il avait 50 ans. Il vivait dans le parc d’Amboseli.


Il va être empaillé et il sera exposé au musée national à Nairobi.

Il resterait une dizaine d’éléphants ayant des défenses touchant le sol en Afrique. Ils sont très recherchés par les braconniers pour leur ivoire et sont souvent massacrés. Cela explique, nous disent les scientifiques, qu’aujourd’hui les éléphants ont des défenses plus petites qu’il y a 100 ans.

Tim l'éléphan

Tim l’éléphant aux défenses géantes est mort

Le miel des Massaï

Les Massaï ont toujours consommé du miel sauvage... mais aujourd’hui ils commencent à installer des ruches et produire du miel qu’ils revendent. Cela leur permet d’améliorer leur niveau de vie, de payer l’école des enfants…


Aujourd’hui avec la sécheresse due au changement climatique et la diminution des terres pour leurs bétails, il est de plus en plus difficile de vivre uniquement de l’élevage.


Un changement dans leur mode de vie !

Miel

Les criquets ravagent le nord du Kenya.

 

Alors que le Kenya pensait avoir éliminé ces prédateurs, ils sont toujours présents dans 4 comtés (au plus fort de l’invasion en mars 2020, 39 des 47 comtés étaient touchés). La saison des pluies (d’octobre à décembre) risque de voir apparaître une troisième génération.
Environ cinq cent milliards de criquets ont été éliminés en Afrique de l'Est, depuis début 2020. Ils sont très nombreux cette année ; un tel phénomène ne s’était pas produit depuis 1961.

Un nuage de criquets fait plusieurs kilomètres de long, il est composé de plusieurs dizaines de millions d’insectes et peut parcourir jusque 150 km par jour. Ils détruisent tout sur leur passage. Un champ vert devient en quelques heures sec ; ils se posent sur un arbre et en quelques minutes, il n’y a plus aucune feuille.
Les conséquences pourraient être dramatiques. S’ils détruisent les champs, les vaches et les chèvres n’auront plus rien à manger et il n'y aura plus de viande, ni de lait pour les habitants !

Criquet

Le Kenya se bat toujours contre les criquets

La jacinthe d’eau envahit le lac Victoria

La jacinthe d’eau est apparue au Kenya, sur le lac Victoria, au début des années 1990.

 

Depuis elle prolifère et peut envahir jusque 5% de sa surface.
Elle rend l’accès au lac très difficile pour les pêcheurs et entraîne une diminution du nombre de poissons dans le lac. Le problème est difficile à résoudre car le nombre de jacinthes double chaque semaine.
Un biologiste a trouvé une façon de les utiliser et de donner du travail aux pêcheurs. Lorsqu’ils ne peuvent pas pêcher, ils ramassent les jacinthes d’eau. Elles sont ensuite séchées, broyées et ainsi, elles peuvent servir de base pour alimenter les volailles.
Vivre avec les jacinthes est un défi non seulement pour les kenyans qui vivent sur les bords du Lac Victoria mais aussi pour toute l’Afrique. En effet, elle est présente dans 20 pays africains !

Jacinthe d'eau

Doublé kenyan au marathon de New-York 

Dimanche 3 novembre 2019, se déroulait le marathon de New-York avec plus de 50 000 participants.

 

Les kenyans ont fait coup double.

 

Geoffrey Kamworor s’est imposé, comme en 2017, chez les hommes et Joyciline Jepkosgei a décroché la victoire chez les femmes.

 

Geoffrey Kamworor, 26 ans, a commenté après la course « Je me suis senti très à l’aise... les derniers kilomètres ont été courus à grande allure, mais je me sentais fort et c’est là que j’ai décidé de m’échapper. »

 

Joyciline Jepkosgei, 25 ans, a créé la surprise. En effet, c’était la première fois qu’elle courrait un marathon. 

Marathon New-York

EnVoyaJeux - SAS - RCS Grenoble B 845 102 979- Capital 10000 Euros - SIRET : 84510297900018 - N° TVA intra : FR64845102979
54, pépinière d'entreprises - Eurekalp - ZA Tire-Poix - 38660 SAINT-VINCENT-DE-MERCUZE - bonjour@envoyajeux.com -
+33(0)9 88 07 02 24

© 2020 - Synthese ECA - synthese-eca.com