Découvertes

Tampon destination Corée du Sud_drapeau.
Intro_Palais de Gyeongbok à Séoul_shutte
Découverte bandeau_enfants2_shutterstock
 

 Le Taegeukgi 

Le taegeuk-gi 태극기

Le drapeau coréen se nomme taegeuk-gi 태극기 ce qui signifie "drapeau du taegeuk".

Il a été créé en 1882.

Différentes évolutions dans la forme et les couleurs ont été apportées et c’est en octobre 1997 que sa forme actuelle a été définie. Tous ses éléments ont une signification très précise et son dessin est millimétré.

Le taegeuk est le cercle du milieu, il représente l’équilibre de l’univers et l’harmonie du monde.

Les 2 forces s’opposent et s’équilibrent : yang, le rouge positif et eum, le bleu négatif. 

Autour du taegeuk sont positionnés 4 trigrammes qui représentent les 4 principes fondamentaux de la vie :

Le fond blanc représente l’homogénéité, l’ntégrité, la paix et pureté.

 

 Le hangeul 

Hangeul
Hangeul

L'alphabet coréen officialisé en 1446 !

Hangeul
Hangeul

L'alphabet coréen officialisé en 1446 !

Regarde ces vidéos qui vont compléter ton initiation au hangeul, elles t’aideront à bien prononcer et t’apprendront quelques mots.
Tu en trouveras de nombreuses si tu es intéressé(e) pour apprendre le coréen !

 

 Le hanbok 

Hanbok
Hanbok

La tenue traditionnelle coréenne.

Hanbok
Hanbok

La tenue traditionnelle coréenne.

Hanbok
Hanbok

La tenue traditionnelle coréenne.

Le hanbok, 한복, la tenue traditionnelle coréenne est principalement composée pour les femmes d’un jeogori ,저고리, une sorte de veste assez courte et d’une chima, 치마, une jupe longue et large et pour les hommes d’un jeogori et d’un baji, 바지, un pantalon ample et resserré aux chevilles. 

Mais il y a également de nombreux autres éléments, regarde ces 2 vidéos qui expliquent comment porter le hanbok.

 

 Seollal et Chuseok 

Seollal, le nouvel an lunaire, est la fête la plus importante pour les Coréens. Pendant 3 jours, ils se retrouvent en famille. Les préparatifs commencent une semaine avant.


Lors de Seollal, les Coréens revêtent un hanbok neuf spécifique pour cette fête, le seolbim. Le premier jour, les Coréens se lèvent tôt le matin, ils rendent hommage à leurs ancêtres. Puis ils préparent le repas dont tteokguk, le plat de Seollal, une soupe de bœuf et de gâteaux de riz. Elle symbolise le passage à l’âge suivant. C’est pourquoi les enfants en mangent souvent plusieurs bols pour grandir plus vite et les anciens disent en blaguant qu’ils ne veulent pas en manger pour ne pas prendre un an de plus ! Ensuite, une tradition que Ji-An et Seojun comme tous les petits Coréens aiment beaucoup : sebaeLes plus jeunes font une révérence à leurs aînés. Les hommes superposent la main gauche sur la droite et les femmes la main droite sur la gauche. En échange, les aînés adressent leurs vœux de bonheurs et de réussite aux plus jeunes et leur donnent une pochette contenant de l’argent, le sebae-donPuis, tout le monde s’amuse, les Coréens jouent en famille au yut nori, les filles se défient au neolttwigi, et les garçons avec des cerfs-volants. Ils les font voler le plus haut possible et parfois lors de tournois, ils vont jusqu'à couper les fils des cerfs-volants de leurs adversaires avec leurs propres fils enduits de colle et de poudre de verre…

3 jours où les Coréens se retrouvent en famille, un moment que tous attendent avec impatience.
 

Chuseok, la fête des moissons est également une fête très importante. Elle se déroule en automne, le 15ème jour du 8ème mois lunaire. Pendant 3 jours, les coréens se retrouvent en famille pour remercier la nature des récoltes obtenues et pour honorer leurs ancêtres en se rendant sur les tombes.
Ils partagent les repas (différents plats sont préparés dont les songpyeon, les fameux gâteaux de riz fourrés en forme de demi-lune et cuits avec des aiguilles de pin), jouent à de nombreux jeux traditionnels dont la lutte coréenne ssireum et regardent des spectacles comme le fameux ganggangsulae, une ronde accompagnée de chants, exécutée par les femmes revêtues de hanbok au clair de lune.

 

 Bibimbap et hansik 

Dans la cuisine coréenne, un plat doit comporter cinq couleurs en proportions égales : vert, rouge, jaune, blanc et noir. Ces couleurs représentent les cinq éléments naturels (le bois, le feu, la terre, le métal et l’eau) mais également les cinq saveurs (l’épicé, le sucré, l’acide, le salé et l’amer). 


On retrouve ces mélanges dans le célèbre bibimbap: le vert avec les épinards, le rouge avec la carotte et le piment, le jaune avec l’œuf, le blanc avec le riz et le noir avec la viande et les champignons. Ce plat est donc harmonieux tant au niveau des couleurs qu’au niveau des goûts. Le bibimbap est considéré comme étant le plat coréen le plus connu et le plus apprécié dans le monde.

Chaque année, à Jeonju, se déroule le festival Bibimbap. A cette occasion, on prépare un bibimbap.  

Bibimbap
Bibimbap

Le plat coréen le plus connu et le plus apprécié dans le monde.

 

 Yut Nori 

Tu as remarqué que sur le plateau de jeu, les cases sont représentées par des animaux : Do, le cochonGael, le chienGeol, le moutonYut, la vache et Mo, le cheval. Cela mérite quelques explications !

Selon une légende, ce jeu représenterait la très ancienne vie agricole de la Corée. La vache, Yut, donne son nom au jeu car elle était très importante dans la vie des paysans coréens. Chacun des 5 animaux domestiques représentés est symbole de chance et notamment de récoltes abondantes.

 

Pourquoi le cochon ne fait avancer que d’une case ? C’est le moins rapide ! 

 

Il faut donc faire des Mo pour avancer vite comme un cheval au galop.

 

Et comme dans la vie, gagner à ce jeu demande sagesse et chance. 

Bonne partie.

 

 Dol et Hwangap 

En Corée du Sud, 2 anniversaires sont très importants : le premier et le 61ème !

A l’occasion de leur premier anniversaire, le dol, les enfants revêtent le dol-bok. Les petites filles portent une jeogori avec des manches arc-en-ciel et pour les petits garçons, elle est rose avec des rubans bleus. On leur présente des vœux de longévité et de santé, et une petite cérémonie consiste à prédire l’avenir de l’enfant : différents objets lui sont présentés sur une table (ils ont évolué au cours du temps ; aujourd’hui, argent ou riz, fil, livre, cahier, souris d’ordinateur, micro, stéthoscope, ballon…) et chaque objet a une signification, par exemple le fil pour la longévité, le livre pour l’intelligence…

L’avenir de l’enfant dépendra du premier objet qu’il attrape !

Le dol
Le dol

Le premier anniversaire de tout petit coréen.

Le hwangap
Le hwangap

61ème anniversaire, le hwangap, est également un événement, il marque le passage du rôle actif dans une famille à un rôle de conseils... on devient un sage !

Le 61ème anniversaire, le hwangap, est également un événement. Il marque une transition, le passage du rôle actif dans une famille à un rôle de conseiller... on devient un sage !
 

A cette occasion, les enfants organisent un somptueux banquet en l’honneur de leur parent qui fête son anniversaire. Aujourd’hui, les fêtes sont de plus en plus organisées pour les 70 et 80 ans !

 

 Jejudo 

Parmi les nombreux agrumes cultivés sur Jejudo, la mandarine est le fruit symbole de cette île. Elle est si importante qu’elle lui a donné son nom, "Jejudo" : l’île mandarineCe sont les hivers doux et la pluie qui en font un paradis pour la culture des agrumes.

La mandarine de Jejudo n’a pas de pépin, elle s’épluche très facilement et est très sucrée. Sa délicate odeur envahit l’île à l’automne, lors de la pleine saison du fruit. Et vers la fin du mois d’octobre, "le festival de la mandarine" est organisé avec des défilés aux couleurs du fruit, dégustation, cueillette dans les vergers…


Parmi les différentes espèces qui poussent à Jejudo : l’hallabong au goût doux et sucré, le cheonhyehyang, une mandarine à l’écorce très fine…

Jejudo
Jejudo

La mandarine y est si importante qu’elle a donné son nom à l’île. "Jejudo : l’île mandarine".

Jejudo
Jejudo

La mandarine y est si importante qu’elle a donné son nom à l’île. "Jejudo : l’île mandarine".

 Les villes coréennes... en musique