Découvertes

Tampon destination Italie.png
 

Quelques coutumes populaires

La Fontaine du "Porcellino" au « mercato nuevo » à Florence.

Les visiteurs ont pour habitude de placer une pièce de monnaie sur la langue du sanglier et de lui caresser le groin. Si la pièce tombe dans la grille de la fontaine, cela porte chance et assure de revenir à Florence.
L’argent récupéré est donné à des œuvres de charité.

Depuis 1998, c’est une copie de la statue en bronze qui est installée dans le marché, la vraie qui date de 1633 est conservée dans un musée à Florence. Elle a été créée à la demande de Come II de Médicis en copiant une statue romaine en marbre. Elle permettait aux marchands du marché de boire.
Andersen lui a consacré un conte "Le Sanglier de bronze".

La fontaine de Trevi à Rome.

Célèbre dans le monde entier, la plus imposante fontaine de Rome date de 1762. Elle est en partie faite à partir de marbre de Carrare.
La tradition veut que l’on jette 2 pièces dans la fontaine, la première pour revenir à Rome et la deuxième pour exaucer un vœu.
Mais attention, il faut les lancer en tournant le dos à la fontaine, de la main droite par-dessus l’épaule gauche.

La fontaine est surveillée en permanence pour empêcher la récupération des pièces. Elles sont récupérées et rapportent chaque année presque 1 million d’euros à des œuvres caritatives.

 

La Bouche de la Vérité à Rome

(Porche de l’Eglise Santa Maria in Cosmedin)

C’est une attraction à Rome. Cet énorme disque de marbre qui représente un dieu marin date du Ier siècle avant J.-C. Elle est connue pour être un détecteur de mensonge. La légende dit que si une personne place sa main dans la bouche et dit un mensonge… la bouche du visage se referme sur sa main !

 

Le taureau de Turin (place San Carlo)

Ce taureau, symbole de la ville, est en bronze sculpté en relief dans le trottoir. Les passants lui marchent dessus car cela porte bonheur !

  

La corne chanceuse de Naples "cornicello"

Depuis le Moyen-Âge, cette corne est considérée comme portant bonheur. Mais attention, il faut qu’elle soit faite à la main et reçue en cadeau !

  • Fontaine du "Porcellino"

    Fontaine du "Porcellino" 

  • La Fontaine de Trevi - Rome

    Fontaine de Trevi

  • La Bouche de la Vérité - Rome

    Bouche de la Vérité

  • Taureau Turin_shutterstock_481584466.jpg

    Taureau de Turin

  • La corne "chanceuse" de Naples

    Corne chanceuse

Les campaniles

Très souvent, en Italie, il n’y a pas de clocher dans les églises.

Les cloches se trouvent dans une tour construite à côté, que l’on appelle "campanile".
 

En France, il y en a très peu, par exemple celui de la basilique du Sacré-Cœur de Montmartre à Paris.

En Italie il existe aussi des campaniles civils, indépendants d'une église, mais attachés à un hôtel de ville ou à un édifice public (que l’on appelle beffroi en Europe du Nord).

 
  • Cathédrale et Tour de Pise

    Cathédrale de Pise

  • Le Campanile, place Saint-Marc à Venise

    Place Saint-Marc à Venise

  • La cathédrale de Florence (Giotto)

    Cathédrale de Florence (Giotto)

  • L’hôtel de ville, "Palazzo Vecchio", de Florence

    L’hôtel de ville, "Palazzo Vecchio", de Florence

  • La basilique du Sacré-Cœur à Montmartre - Paris

    Basilique du Sacré-Cœur à Montmartre - Paris

 

Romulus et Rémus...

Mosaique louve Victor-Emmanuel II
La louve du capitole

...les fondateurs de Rome

Il existe plusieurs versions concernant la fondation de Rome. En voici une : 

 

Romulus et Rémus sont des jumeaux, fils du dieu Mars et de Rhéa Silvia, une prêtresse. Comme elle n’avait pas le droit d’avoir des enfants, elle dut les abandonner à la naissance. Elle les plaça dans un panier qu’elle déposa sur le fleuve, le Tibre. Le panier suivit son chemin sans se renverser car les dieux protégeaient les enfants. Le panier s’échoua près de la zone des 7 collines à l’embouchure du Tibre.
Une louve, venue près du fleuve pour boire, les entendit pleurer. Elle les aperçut sous un figuier et fut émue. Elle prit soin d’eux et les allaita. Un jour, un berger les trouva par hasard avec la louve. Il les emmena avec lui et les éleva avec sa femme.
Adultes, Romulus et Rémus décidèrent de fonder une ville pour toutes les personnes rejetées près de l’endroit où la louve les avait trouvés. Romulus choisit une colline, le Palatin et Rémus une autre, l’Aventin.
Pour savoir qui allait gouverner la future ville, ils décidèrent de s’en remettre aux dieux. Ceux-ci leur répondirent que celui qui observerait le plus de vautours fonderait sa ville. Chacun monta sur sa colline. Rémus en observa six et Romulus en observa le double.
Romulus commença donc à construire sa ville. Il creusa un fossé et décida que toute personne qui le franchirait sans son autorisation serait tuée. Rémus qui n’était pas content, franchit le fossé. Les deux frères se battirent et Rémus mourut. Romulus, pris de remords, décida de l’enterrer sur sa colline, l’Aventin. Il donna ensuite son nom à la ville qu’il venait de fonder sur le Palatin : Rome.
Selon la légende, la ville a été fondée en 753 avant J.-C. Romulus devint le premier roi de Rome, la capitale de l’Italie qui porte toujours son nom Roma (Rome).

Les archéologues ont retrouvé des vestiges de cabanes qui datent du VIIIe siècle avant J.-C. sur le Palatin !

 

2 "micro-états" indépendants dans la botte : le Vatican et Saint-Marin

Le Vatican est situé en plein centre de Rome. C’est le plus petit état du monde avec une superficie de 0,44km2 et un peu plus de 800 habitants. Il est gouverné par le Pape. On y trouve la basilique Saint-Pierre (plus grande basilique au monde) et la chapelle Sixtine. Malgré sa petite taille, il a sa propre radio, sa télévision ainsi que sa poste avec des timbres à son nom.
Sa sécurité est assurée par la Garde suisse, la plus petite armée du monde avec 110 membres. Ce sont tous des hommes de nationalité suisse. 

Saint-Marin est situé près de la ville de Rimini. Il a une superficie de 61km2 et 30 000 habitants. C’est le plus vieil état européen. Sa naissance date du 3 septembre 301. Il est dirigé par un Grand Conseil. Saint-Marin a donné son nom aux courses automobiles et de motos qui se déroulent sur un circuit proche de l’état.

 

La légende de la Tarentule

Il y avait au XVe siècle dans la région de Tarente (ville du sud de l’Italie) une drôle de maladie appelée le tarentulisme : on dormait beaucoup et on risquait de ne pas se réveiller !

Les villageois croyaient que cette maladie venait des morsures d’une araignée, la tarentule. Alors pour éviter de s’endormir, les villageois dansaient la tarentelle. Aujourd’hui, on ne sait pas si cette étrange maladie a existé mais c’était certainement un prétexte pour danser.

 

La tarentule vit aussi en Espagne et au Portugal mais pas en France ! Elle ne construit pas de toile mais vit dans un terrier. Il ne faut pas la confondre avec la mygale, cette erreur vient du fait que les mygales sont appelées "tarentula" en anglais.

Sa morsure n’est pas dangereuse pour l’homme, son venin n’est nocif que pour les insectes.

2 fruits aux saveurs du Sud !

Le citron, le fruit star de l’Italie 

Il est cultivé dans différentes régions, des Cinq Terres à la Sicile en passant par Amalfi. Amalfi, cette ville au sud de Naples, est le royaume des citrons 100% naturels depuis le XIe siècle.

Les cultures en terrasse dominent la méditerranée sur des pentes escarpées. Il y a des ruches d’abeilles à proximité pour une pollinisation naturelle. La récolte est faite à la main et ce sont des mulets qui les transportent.

Les citrons sont utilisés dans la gastronomie mais aussi pour la parfumerie.

L’olive, ce petit fruit de l’olivier, donne une huile très réputée qui est la base de la cuisine des pays de la Méditerranée.

L’Italie est le deuxième producteur d’huile d’olive du monde, c’est "l’or vert" de l’Italie. Il y a des champs d’oliviers à perte de vue surtout dans les régions du Sud et en Sicile.

C’est en novembre que les olives sont récoltées. Des filets sont posés au pied des arbres pour les ramasser après les avoir faites tomber en peignant les branches avec un râteau.

Il faut environ 6 kg d’olives pour faire un litre d’huile.

Il y a plus de 1000 variétés d’oliviers dans tous les pays de la Méditerranée.

 
  • Branches citronnier

    Citrons

  • Citronniers en terrasses

    Citronniers en terrasses

  • Champ d'oliviers

    Champ d'oliviers

  • Ramassage des olives

    Ramassage des olives

 

Léonard de Vinci

Léonard de Vinci

De son vrai nom Leonardo di ser Piero da Vinci, il est né le 15 avril 1452 à Vinci, un petit village de Toscane, près de Florence. Il était un peintre, sculpteur, musicien, architecte, ingénieur, mathématicien, inventeur, philosophe, humaniste… un génie de la Renaissance !

 

À 14 ans, il apprend la peinture et la sculpture dans un atelier d’art à Florence et devient artiste peintre. Il y reste jusqu’à ses 26 ans. Au cours de sa vie, il peint plusieurs tableaux dont la très célèbre "Joconde" qui se trouve au Musée du Louvre à Paris.
 

Mais ce n’était pas qu’un peintre, c’était aussi un passionné, un grand observateur et un inventeur dans de nombreux domaines :

- Architecture : l’escalier à double vis que l’on peut voir au château de Chambord ;

- Ingénierie : il s’intéressait beaucoup aux machines volantes, il a dessiné les plans d’un hélicoptère, d’un avion, d’un deltaplane … mais également d’un parachute, d’un scaphandre, d’un sous-marin, d’un bateau à aubes, d’un pont pivotant, d’une bicyclette, d’un char d’assaut, d’une catapulte, d’un tournebroche…, de nombreux objets qui n’existeront que de très très nombreuses années plus tard !

- Médecine : il a travaillé sur l’anatomie et la circulation du sang.

- Géologie : Il a réalisé des croquis panoramiques qui montrent la formation des vallées alpines, des analyses de fossiles...

 

Il a décrit tous ses travaux et réalisé de nombreux croquis dans ses carnets. Leur analyse a montré qu’il était gaucher, écrivait de droite à gauche, faisait des erreurs en recopiant des textes et avait des difficultés avec le calcul !

Après avoir séjourné dans plusieurs villes italiennes, François Ier l’invite à venir en France en 1515. Il traverse les Alpes à dos de mulet en emportant quelques tableaux dont la "Joconde". Il s’installe au château du Clos-Lucé près d’Amboise. Il y meurt le 2 mai 1519. Il est enterré au château d’Amboise.

  • l’Homme de Vitruve

    L’Homme de Vitruve

  • Char

    Le char

  • Helicoptère Leonard de Vinci

    L'hélicoptère

  • Escalier à double vis

    Escalier à double vis

Pompéi...

Pompéi - Mosaïques
Pompéi - Large avenue

Pompéi, Herculanum...

En l’an 79, plusieurs riches villes de d’Empire romain se trouvent au pied du Vésuve en bordure de la Méditerranée : Pompéi, Herculanum… 

Ces villes sont prospères, ont des ports importants où les navires transportent de nombreuses marchandises. À Pompéi vivaient environ 25 000 habitants.

Mais le 24 août 79, le Vésuve entre en éruption. Les mètres de cendres tombés sur ces villes en quelques heures les mettent dans l’oubli pendant plus de quinze siècles. Elles ont été ainsi préservées des intempéries et des pillages. C’est au 18ème siècle que par hasard des paysans mettent à jour des vestiges en creusant un puit. Depuis, c’est l’un des plus grands et plus beaux sites archéologiques. Tout est resté intact, les archéologues et les historiens peuvent étudier les vestiges et mieux comprendre comment vivaient les romains à cette époque.

Les villes romaines sont construites en plan quadrillé avec au centre, le forum et ses nombreux temples. C’est le lieu de décision. C’est notamment là que se trouve la basilique (bâtiment couvert) où l’on discutait et rendait la justice. Le marché occupe aussi cette place centrale. 

Autour du forum, le grand théâtre pour les représentations artistiques, la caserne, lieu de vie des gladiateurs, les thermes (bains publics) et tous les commerces.

Le reste de la ville est composée de villas souvent richement décorées de mosaïques, d' "insulae" (immeubles) pour les plus modestes, de l’amphithéâtre pour les combats de gladiateurs…

Les villes sont entourées de murs, le cimetière est à l’extérieur.

Les riches villas avaient un chauffage au sol et l’eau arrivait directement dans la maison.

Les romains avaient déjà inventé le "passage piéton". De grandes dalles étaient placées à intervalles réguliers pour que les piétons traversent.

 
  • Vésuve.jpg
  • Pompéi.jpg
  • Colisée vidéo.jpg
 

Volcan

rouge

et Volcan

gris

Schéma d'un volcan
Volcan effusif

Le mot volcan provient de l’île volcanique Vulcano qui se trouve près de la Sicile. Les romains lui ont donné son nom en s’inspirant de Vulcain, leur dieu du feu.

Il existe 2 catégories de volcans : les volcans effusifs ou rouges et les explosifs ou gris. C’est la quantité de gaz présente dans leur magma (mélange de roches fondues et de gaz dans les profondeurs de la Terre) qui les différencie. 


Les rouges coulent et les gris explosent !

Les volcans effusifs sont peu explosifs car il y a peu de gaz dans leur magma. En général, les laves fluides coulent le long des pentes ou sortent sous forme de fontaine de lave, d’où leur nom de volcans rouges.
Les volcanologues les apprécient car ils peuvent les observer sans danger, voir la lave couler et même marcher sur les coulées de lave… avec des chaussures adaptées bien sûr !


L’Etna est un volcan rouge avec parfois des épisodes explosifs.

Les volcans explosifs sont très dangereux quand ils entrent en éruption car il y a beaucoup de gaz dans leur magma.

En plus du magma, ils propulsent des roches de plusieurs tonnes, des cendres qui peuvent s’élever à 15 km d’altitude mais également des nuées ardentes (mélanges de pierres ponces, de gaz, de cendres et de blocs de roche).

Elles sont à plus de 500 °C et dévalent les pentes  à plusieurs centaines de km/h, d’où leur nom de volcans gris.


C’est lors d’une éruption de ce type que le Vésuve a détruit Pompéi.

Le Stromboli est un volcan particulier, il est effusif avec de petites explosions. Il a donné son nom à un type d’éruption : les éruptions stromboliennes.

EnVoyaJeux - SAS - RCS Grenoble B 845 102 979- Capital 10000 Euros - SIRET : 84510297900018 - N° TVA intra : FR64845102979
54, pépinière d'entreprises - Eurekalp - ZA Tire-Poix - 38660 SAINT-VINCENT-DE-MERCUZE - bonjour@envoyajeux.com -
+33(0)9 88 07 02 24

© 2020 - Synthese ECA - synthese-eca.com

Le char par Léonard de Vinci